« Les Pieds de Biches »

pieds-de-biche

Trio, trapèze double et guitare électrique

– Compagnie La Ô –

Création 2015
Spectacle de trapèze et guitare électrique
Durée 10 mn
Tout public
Spectacle autonome qui se joue en rue, sous chapiteau ou en salle !!



Interprétation : SirpaYanez, Béatrice Bensaad, Méhdi Cherif
Costumes : Sirpa Yanez, Béatrice Bensaad
Mise en scène : SirpaYanez, Béatrice Bensaad, Médhi Cherif
Musique : Médhi Cherif
Constructeur: Pierre Pailles


Descriptif du numéro:
Le spectacle « Les Pieds de Biches » est un trio composé de deux trapézistes et d’un musicien. Le travail s’oriente vers une construction et une déconstruction de l’esthétique, au travers de la musique rock.
Le musicien intervient sur le mouvement des trapézistes en utilisant les sons comme des fils invisibles de marionnettiste.

Le projet « Les pieds de Biches » est né de l’envie de mêler art du cirque et musique rock. Sirpa Yanez, trapéziste, est à l’origine de cette aventure.
Elle a eu l’envie de mêler arts du cirque et musique rock dans une forme courte qui peut se jouer une, deux, trois fois. « Les Pieds de Biches » est un numéro proposé, comme des parenthèses, une interlude,  dans un concert ou un festival de musique live, ainsi que dans tout événement culturel. Elle prend alors contact avec Béatrice Bensaad (trapéziste) et Mehdi Cherif (musicien), pour créer le nouveau spectacle de la compagnie La Ô: «Les pieds de biche». La première rencontre des deux trapézistes les amènent rapidement à un travail sur la construction et la déconstruction de l’esthétique, dans un univers cirque et rock. Les deux artistes évoluent sur un trapèze double barres, accroché à 7 mètres de haut, sur un portique autonome, en métal brut, qui vient appuyer le côté rock du numéro. Le travail évoluera à partir de cette envie commune aux trois artistes, de mêler la discipline très esthétique du trapèze, et le coté rock de la guitare électrique. Le musicien, vient structurer ou déstructurer les corps des trapézistes avec sa voix et le son de la guitare, comme les fils invisible du marionnettiste.

Publicités